STRESS, L'ENNEMI CACHE...

 

 

 

LE STRESS EST UNE REACTION DE L'ORGANISME LUI PERMETTANT DE S'ADAPTER A UN CHANGEMENT IMMEDIAT OU A VENIR DE NOTRE ENVIRONNEMENT... C'EST UN PROCESSUS PHYSIOLOGIQUE NORMAL CAR C'EST AVANT TOUT NOTRE MODE DE SURVIE !

 

Le stress est donc à la base une trés bonne chose puisqu'il nous permet de REAGIR. 

 

Depuis que l'homme existe, le stress est son mode de survie. Si les hommes devaient à l'aube de l'humanité faire face à des dangers comme la charge d'un mammouth ou l'attaque d'autres tribus, aujourd'hui un supérieur hiérarchique autoritaire comme un employé inconstant ou encore une classe de collège indisciplinée, ou bien une charge familiale délicate, peuvent entraîner du stress.

 

Directement lié à notre état sensoriel et aux émotions qui en émergent, un stress répété par une situation ou un ensemble de situations de manière chronique, aboutit à l'installation de tensions physiques et psychologiques pouvant conduire à des troubles légers comme à plus de gravité.

 

 

C'est ce qui se passe notamment lorsqu'une personne ne réagit pas par la fuite ou l'affrontement, mais ne fait que SUBIR.

 

 

C'est là justement lorsqu'il n'y pas de réaction adaptée que s'installe en tout premier lieu une fatigue générale physique et mentale (on parle de phase d'alarme !) mais aussi :

- Des troubles du sommeil : endormissement difficile et/ou réveils nocturnes      fréquents. On peut aussi trop dormir et avoir du mal à se lever le matin.

- Des difficultés à se concentrer, à donc mémoriser.

- Des troubles de l'appétit : grignotage ou pas faim !

- Des trouubles de l'humeur : on devient un peu plus succeptible, irritable !

 

 

La phase de résistance intervient dans un délai un peu plus long et se mesure notamment à l'apparition et la fréquence des troubles musculo squelletiques, différents inconforts corporels, des troubles du transit répétés, etc...

A cette phase ci, deux attitudes sont possibles : 

 

 

1) Le DENI : "non, non ! Ca va passer, je suis fort ! Faut pas s'écouter!"

 

Et bien SI ! Justement ! Faudrait peut être écouter ce que votre corps vous dit avant qu'il ne crie : STOP ! Et que les troubles psychosomatiques ne fassent le lit à une vraie maladie ! Car c'est plus dommageable pour votre santé et plus difficile pour la restaurer. N'oublions pas que le stress chronique engendre une baisse du système immunitaire !!

 

 

2) La Phase 3 du stress dite d'épuisement.

Là, le corps est généralement épuisé, la déprime est régulière, la dépression guette ou déjà bien en place sous une forme ou une autre. Certains font un "BURN OUT" au travail alors que d'autres pleurent en toutes circonstances. Parfois, les personnes les plus vulnérables, exposées à un mode de pensées trés négatives vont attenter à leur vie. Un isolement social, familial ou professionnel de ces personnes peuvent nous renseigner sur le danger qu'elles sont en train de vivre. 

Mais la bonne nouvelle, c'est qu'il est toujours plus facile et probable de sortir d'une dépression que de certaines maladies.

 

 

Les thérapies brèves comme la sophrologie, l'hypnose et bien d'autres fournissent des outils puissants pour venir à bout d'un manque de stratégies adaptatives. En donnant du sens, du lien entre les émotions et les situations vécues, en retrouvant contact avec ses sensations corporelles, sa sensorialité, en comprenant ses comportements et en acceptant de les modifier à son avantage, on peut retrouver une belle qualité de vie et vivre mieux !

2017 © Cabinet de réflexologie faciale & corporelle - sophrologie Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia - Agence web à Rouen